Laurent Ropa, écrivain

 De Malte à l'Algérie

Laurant ROPA est né le 25 décembre 1891 à Xhagra sur l'île de Malte.

 

La famille Ropa a six enfants, elle partage sa vie entre Malte et l'Algérie. Sa mère meurt épuisée faute de soins à l'âge de 42 ans, son père lui décède centenaire à Gozo (Malte). Laurent Ropa accumule les petits travaux pour aider sa famille d'origine modeste.

A 6 ans, il entre à l'école située à 6 kilomètres de son lieu d'habitation.

A 11 ou 12 ans, il est reçu au certificat d'études puis il part en apprentissage à l'Allélik, chez un pépiniériste vigneron.

Laurent Ropa a la nostalgie de ses études, sur les conseils de son ancien instituteur, il est inscrit au cours complémentaire, passe le brevet, réussit le concours d'entrée à l'école Normale de Constantine en Algérie.

 

La 1ere guerre mondiale et ses conséquences

Né sujet Britannique, il est naturalisé Français à l'âge de 22 ans, en mars 1913. Il est mobilisé en 1914 dans les Zouaves et est envoyé sur le front en métropole. Il quitte alors l'Algérie pour toujours. Il est blessé 2 fois au front et va être titulaire de la Médaille militaire et de la croix de guerre.

 

Sa première convalescence se déroule dans le département de la Sarthe. Il fait la connaissance de Marguerite Gervaiseau, infirmière durant la guerre et institutrice à Piacé qu'il épouse le 7 février 1917. Il termine la guerre à Tunis où il est démobilisé.

 

Installation dans la Sarthe

Il s'installe après la guerre, à Mézières-sous-Ballon puis à Sillé-le-Guillaume où il est directeur d'école entre 1928 et 1949.

 

Il décède à Piacé en 1967 de la maladie de Parkinson ou il passe une partie de sa vie comme instituteur, comme principal du collège et sa retraite.

 

Laurent Ropa, l'écrivain

Très jeune, Laurent Ropa s'intéresse à la littérature et cultive une passion pour la culture et la langue française. Il va même jusqu'à économiser le prix d'un repas pour acheter des livres. 

A 14 ans, il commence à composer ses premiers vers. Mais à l'époque, il doit choisir entre écrire et gagner sa vie  Il prend le chemin de l'éducation.  Il laisse donc derrière lui, des romans, des poèmes.

 

Plus tard, il collaborera à plusieurs revues.

Il va entreprendre de traduire en français des poètes Maltais, ce qui le fera connaître un peu plus. 

 

  • Les 3 romans :

Même s'il se dit peu doué pour les romans préférant les poèmes, il va composer trois romans.

" Le chant de la Noria" est le titre de son premier ouvrage édité en 1932 et qui reçoit une critique élogieuse.

Il décrit la vie misérable des émigrants Maltais et de leurs ouvriers kabyles qui ont défriché, mis en valeur la plaine de Seybouse. C'est un livre remarquable sur l’Algérie d'avant 1914.

 

Son deuxième roman "Kâline" paraît en 1936. Le roman met en scène le patriotisme d'une jeune intellectuelle maltaise de Bône qui revient à la fierté de ses origines familiales après les avoir longtemps ignorées voire méprisées.

 

Son dernier roman "Bou-Ras" signifiant l'enfant à la grosse tête paraît en 1960. C'est un conte philosophique, un poème en prose qui décrit le chemin allant de l'ombre à la lumière, de l'ignorance à la vie...

 

  • Les poèmes

Pour Laurent Ropa, l'essentiel de son œuvre ce sont les poèmes rassemblés en 3 volumes. Il dira " Je crois qu'il n'y a rien de plus beau qu'un alexandrin réussi".

 

- Le tombeau de Bou-Ras : 1 - Le jardin de l'Allélik. 29 poèmes publiés en 1950. Les poèmes évoquent son enfance, les souvenirs de jeunesse avec l'enivrement de la science qui amène la rupture religieuse.

- Le tombeau de Bou-Ras : 2 - La Prière à Hippone. Recueil de 8 poèmes publié en 1953. Il est marqué par l’inquiétude métaphysique et l'insatisfaction de son incroyance.

- Le tombeau de Bou-Ras : 3 - Notre dame de la Vie. 47 poèmes rassemblés en 1968. Ce recueil marque le terme de son évolution intérieure. C'est la quête de la vérité et la foi en Dieu retrouvée.

 

La reconnaissance Maltaise 

 

Laurent ROPA est :

- membre de l'académie Maltaise

- membre d'honneur de la société franco-Maltaise de Bône

- Lauréat de l’association Nationale de l'encouragement au Bien en 1933 pour son roman "Le chant de la noria".

 

A Malte, une plaque commémorative est inaugurée pour ROPA à Xagrha, son île natale.

 

Un monument avec buste est  inauguré en 1975, le dimanche de Pâques à Gozo.

 

Laurent ROPA est toujours l'objet de recherches et de conférences universitaires.

 

Source : Laurent Ropa, peintre Bônois et Maltais par M. Marc Donato

 

Prévisions Meteo Sillé-le-Guillaume

Office de Tourisme de Sillé-le-Guillaume

 

Sillé-Plage

Office de Tourisme

de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé

Place de la Résistance

72140 Sillé-le-Guillaume

Tél.+33 (0)2.43.20.10.32

tourisme.sille@wanadoo.fr

www.tourisme.sille-le-guillaume.fr

 

Les lieux d'accueil :

 

L'Office de tourisme de Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé  situé dans le centre-ville, place de la Résistance  

(en face de la Mairie de Sillé-le-Guillaume)

  • De novembre à janvier inclus, ouvert le mercredi matin de 10h à 12h30
  • Février à juin et septembre, octobre, Lundi et mardi : 10h à 13h et 14h à 17h Mercredi de 10h à 12h30
  • Juillet et août, ouvert du lundi au vendredi matin de 10h à 13h

Tél.+33 (0)2.43.20.10.32  

Mail : tourisme.sille@wanadoo.fr         

                    -------------------

Antenne de l'Office de tourisme de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé, sur le site de Sillé Plage en face du grand parking

 

Ouverture le 15 avril 2017

  • Avril à juin et septembre, ouvert le mercredi de 14h à 18h et du jeudi au dimanche de 10h à 12h30 et de 14h à 18h
  • En juillet et en août, ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 18h

Tél. +33(0)2.43.20.19.97 

Mail : tourisme.sille@wanadoo.fr 

Office de Tourisme de France